Héroïne

HEROINE1HEROINE2

La vérité sur l’héroïne

 
heroine5heroine6

Les ravages de l'héroïne au Pakistan

L'HÉROÏNE, qu'est ce que c'est ?

CATÉGORIE: Dépresseur, hallucinogènes stimulants

APPELLATION: héro, came, meca, rabla, poudre, blanche, smack, brown

Elle se présente sous forme d’une poudre blanche pouvant parfois tendre vers le brun. La plupart du temps, elle est injectée par voie intraveineuse, mais elle peut aussi être reniflée ou fumée. L’héroïne ou diacétylmorphine, également appelée diamorphine, est un opioïde obtenu par acétylation de la morphine, le principal alcaloïde issu du pavot à opium.

Elle est utilisée à des fins médicales, ainsi qu’ illégalement comme substance psychoactive. La prise chronique d’héroïne entraîne une tolérance, une forte dépendance physique et une forte dépendance psychique.Elle est obtenue par acétylation de la morphine. L’équipement nécessaire à la production est sommaire même si un laboratoire et des compétences minimum sont requises pour obtenir un produit de qualité.

EFFETS IMMEDIATS

Elle provoque une euphorie tranquille (elle donne l’impression de sauter de joie, de l’intérieur seulement), un apaisement et une sensation d’extase. Lorsqu’elle est injectée, l’effet immédiat peut s’apparenter à une forme d’orgasme (qui se vit également de l’intérieur).
Cette première phase est appelée par les consommateurs le « rush ».
Elle est suivie d’une sensation d’euphorie et de somnolence qui est parfois accompagnée de nausées, de vertiges et d’un ralentissement du rythme cardiaque et respiratoire.

LES RISQUES LIÉS A LA CONSOMMATION

L’héroïne crée très rapidement une dépendance. Elle crée aussi une tolérance, c’est-à-dire que plus une personne en consomme, plus elle doit augmenter les doses et la fréquence des prises pour retrouver les mêmes sensations qu’elle éprouvait lors des premières prises. La consommation vient à prendre une très grande place dans sa vie, ce qui a pour effet de modifier radicalement son fonctionnement quotidien. Sa consommation peut donc devenir obsessive : la personne y pense sans arrêt.
Comme la personne qui consomme en vient généralement à changer ses habitudes de vie en fonction de la drogue, il devient difficile pour elle d’entretenir des relations avec des gens qui ne consomment pas (marginalisation). Cet isolement la place dans une situation à risque d’itinérance ou de prostitution.
Pour un héroïnomane, l’état de manque provoque de l’anxiété, de l’agitation et plusieurs symptômes physiques. À l’inverse, une surdose d’héroïne peut entraîner une détresse respiratoire, une perte de connaissance et même la mort.
L’héroïne a des ennemis, c’est-à-dire qu’elle est particulièrement dangereuse lorsqu’elle est mélangée à des stimulants tels que les amphétamines, l’ecstasy ou la cocaïne.
Le danger est d’autant plus élevé si elle est mélangée avec des dépresseurs (alcool, tranquillisant, GHB). Une perte de connaissance et une détresse respiratoire peuvent alors survenir.

DÉPENDANCE

La dépendance psychologique crée chez la personne un besoin de consommer de plus en plus souvent pour être mieux dans sa peau, se détendre, se calmer, se stimuler, se donner du courage pour surmonter ses problèmes, etc.

Hôpitaux psychiatriques

Centre Hospitalier National Psychiatrique de Thiaroye
Km 18, Route de Rufisque, Thiaroye Tél. : (221) 33 879
80 80 – 33 834 01 58 – 33 879 60 66

Centre de Santé Mentale Dalal Xel de Thiès
Km 2 route de Saint Louis Thiès BP 35 Thiès SENEGAL Tél. 00221 33 954 41 48 / 00221 33 951 61 69 / 00221 77 502 79 20 E­mail: dalalxelthiesjg@gmail.com

Service de psychiatrie et de psychopathologie médicale
CHNU de Fann

Centre de Santé Mentale Dalal Xel de Fatick
Route Nationale No 1 BP 24 Fatick SENEGAL Tél. 00221 33 949 21 57 / 00221 77 550 49 43E­mail: dalalxelthiesjg@gmail.com )

Hôpital Militaire de Ouakam, Service de psychiatrie
km 8, avenue Cheikh Anta DIOP route des Almadies Ouakam Dakar Téléphone : +221 – 33 820 54 14 ,Fax : +221 – 33 860 18 33, Email: hmo-sn@hmo-sn.com, Site Web: www.hmo-sn.com

Hôpital Principal de Dakar, Service de psychiatrie
route de la corniche est dakar, téléphone 33 839 50 50

Hôpital Régional de Saint-Louis, Service de psychiatrie
Boulevard Abdoulaye Mar Diop, SAINT-LOUIS, Saint-Louis téléphone 33 938 24 00

Centre Psychiatrique Djinkoré de Tambacounda

Hôpital Militaire de Ouakam, Programme de Soutien Psychologique des Armées (PSPA)

Centre Psychiatrique Emile BADIANE de Ziguinchor

Les acteurs

Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur

Ministère de l’Agriculture ;

Ministère de la Justice ;

Ministère des Forces armées ;

Ministère de l’Économie, des Finances et du Plan ;

Ministère de l’Environnement et de la Protection de la Nature ;

Ministère de la Santé et de l’Action sociale ;

Ministère de l’Éducation nationale ;

Ministère de la Modernisation de l’État ;

Ministère de la Culture ;

Ministère de la Communication ;

Ministère du Travail et de l’Emploi ;

Ministère de l’Équipement et des Transports terrestres ;

Ministère de la Jeunesse et des Sports ;

Ministère de la Pêche et des Transports maritimes ;

Ministère du Tourisme et des Transports aériens ;

Ministère délégué auprès du Premier Ministre chargé de l’Intégration économique africaine ;

Six représentants des ONG consacrant leurs activités à la lutte contre les drogues.